La prison “la plus humaine du monde”? 8


La prison de Halden est la deuxième plus grande prison de Norvège (252 détenus), la plus récente et aussi la plus sécurisée du pays. C’est notamment dans cette prison qu’a été incarcéré Anders Behring Breivik.

 

 

Les conditions d’emprisonnement y sont controversées: on trouve dans chaque cellule un écran plat et un frigo, de grandes fenêtres (sans barreaux) et une salle de bains privée. Les détenus disposent de cuisines et d’une salle commune toutes les 10 cellules, de coach sportifs, d’un gymnase ainsi que d’instruments de musique et d’un studio d’enregistrement.  Les architectes ont volontairement donné à cette prison un aspect « non institutionnel ». Elle a coûté plus de 200 millions d’euros, dont 750.000€ uniquement pour la décoration, qui a été réalisée par l’artiste urbain norvégien Dolk. 

 

Dolk prison de Halden - Norvège

 

De plus, les gardiens ne sont pas armés et sont invités à adopter une attitude « amicale » avec les détenus. Bref, à côté de la privation de liberté, cette prison vise, comme me le disait un patient, à “redonner goût à la vie”. Certains articles de presse l’ont d’ailleurs surnommée « la prison la plus humaine » au monde.

 

Quelques photos:

 

Photos de la prison de Halden, en Norvège

 

 

La prison de Halden, en Norvège

 

Pour info, le taux de récidive en Norvège est de 20%. En Belgique 40% et aux USA 60%. Ces chiffres sont bien entendu à relativiser (il faudrait les analyser plus avant en fonction des variables du pays, de la définition de la récidive, etc.) mais donnent une indication quant à notre choix de société.

 

Un détenu devant un tag de Dolk

Print Friendly

8 commentaires sur “La prison “la plus humaine du monde”?

  • Thierry

    Bonsoir. Les prisons, que ce soit n’importe lesquelles, doivent demeurer « humaines », ok là dessus. Il ne faut cependant pas oublier que ce sont des CRIMINELS et des pires qui s’y trouvent. Il ne faudrait pas oublier non plus que, si ces personnes y sont, c’est qu’elles ont tués, agressés, etc. Rester « humain » dans le sens des prisons, ne doit pas dire et ce d’aucune manières à mon sens: HÔTEL de LUXE.
    J’ai la nette impression en voyant ce nouveau type d’établissement pénitentiaire que ce fait est presque « oublié ».

    • Jonathan Leroy Auteur du billet

      À ceci près que dans un hôtel -de luxe ou pas- on peut en sortir!

      Il faut savoir quelle est la punition prévue par la loi, et si c’est « seulement » l’enfermement, y’a pas de raison de maltraiter les gens qui y sont. Ou alors il faut changer la loi et y inclure « peine de prison incluant une hygiène déplorable, peu d’accès aux soins, au travail et aux formations, violences diverses… »

      Je provoque un peu mais en effet, on navigue souvent entre considérer les délinquants comme des monstres (ce qui justifie tous les excès de la prison -difficile de traiter un monstre avec respect) ou des victimes (de la société notamment, donc à aider et protéger).
      Une troisième voie, plus pragmatique, est possible. (oui, un texte là-dessus est en cours…)

  • melolemmy

    Ça a l’air de fonctionner d’après les chiffres du moins (?) mais il y a un truc qui me dérange. ça reste tout de même de l’enfermement. Tout ça est fait pour oublier on dirait, artificiel. Dans ce cas précis, cela doit permettre de s’éloigner de sa dure réalité, un peu trop. Passer des années dans cet endroit et devoir retourner dans le monde extérieur,…Difficile d’y entrer mais peut être encore plus difficile d’en sortir.

    • Jonathan Leroy Auteur du billet

      Oui bien sûr, j’ai fait un article léger et j’ai peu d’éléments sur l’efficacité réelle de ce type de prison en terme de réinsertion. Il faudrait investiguer ce qui est proposé aux détenus à leur sortie, même si ce n’est pas compliqué de faire un peu mieux qu’en Belgique par exemple.

      Merci pour ton commentaire!